Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 37 971 025
Nombre de commentaires : 42 008
Nombre d'articles : 6 956
Dernière màj le 28/02/2020
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Passez un bon dimanche...


Quant à moi, je pars en vadrouille à La Rochelle... Vais-je faire des affaires?





S'il y a un numéro 2 au nom de la recette, c'est qu'il y a eu un numéro 1... LOL... et oui, c'est ICI que je vous avais déjà parlé de cette salade. 

Un peu d'histoire...

La barbe de capucin serait née à Montreuil-sous-bois en 1630, lorsqu’un dénommé Beausse Saint Hilaire découvre par hasard que des racines de chicorée sauvage disposées  dans une cave, donnent de longues feuilles découpées grâce à la tiédeur et l’absence de lumière. Ces feuilles sont plus tendres et beaucoup moins amères que les feuilles vertes.

Cette expérience fait des émules et provoque le lancement d’une véritable industrie, qui allait alimenter Paris, trois siècles durant, en salades fraîches pendant la période d’hiver.

Mais la barbe de capucin est supplantée après 1914, par l’arrivée de Belgique d’une autre chicorée du nom de Witloof ou chicorée de Bruxelles et plus connue à Paris sous celui d’endive. 


Les ingrédients :

- 1 sachet de barbucine
- 1 pomme granny ou autre
- 1 petite boîte de coeurs de palmiers
- 1 oignon rouge
- sel et poivre du moulin
- vinaigrette




1 - Rincer la barbucine à l'eau et l'essorer avant préparation.

2 - La couper en petits tronçons avec des ciseaux en commençant par l'extrémité des feuilles jusqu'à la base du produit.

3 - Peler la pomme, la couper en morceaux. Faire de même avec les coeurs de palmiers. Emincer l'oignon rouge et ajouter le tout dans la salade. 

4 - Ajouter la vinaigrette. La mienne est réalisée avec de l'huile d'olive, de l'huile de colza, du Melfor, vinaigre préféré des lorrains, de la moutarde, du kelpamare, du sel et du poivre.

5 - Fatiguer la salade et servir sans attendre.





Quand j'achète des poireaux, j'enlève les parties souillées, je les lave, les coupe en 4 pour bien nettoyer l'intérieur et je mets dans un sachet, les blancs et dans un autre sachet, le vert des poireaux. Je congèle le tout. 

Je me sers du vert pour préparer un bon velouté.


Rien de bien compliqué dans cete recette très rapide....

1 - Mettre le vert des poireaux coupés dans le bol du Thermomix.

2 - Ajouter les pommes de terre épluchées et également coupées en morceaux puis, l'eau, un bouillon cube.

3 - Programmer 15 minutes, 100°, vitesse 2.

4 - A la fin, ajouter du râpé et de la crème et mixer 1 minute, vitesse 10. 


Vous pouvez servir avec quelques croûtons. 


Pour d'autres veloutés préparés au Thermomix, suivez ce LIEN.



C'est en décalage par rapport au calendrier que nous avons fêté hier la fin de l'année 2019 à notre activité "couture créative". Ce n'est pas toujours facile de trouver une date qui convienne à toutes les participantes. 

Rendez-vous dans la matinée pour réaliser un petit objet que chacune avait choisi par avance. Nous voilà donc parties pour une belle journée d'amitié et de bricolage!


J'ai décidé de faire deux sets de table sur le thème marin, bien sûr!! J'avais dans mes tiroirs, un joli tissu marin et un bleu uni qui pouvaient parfaitement se marier.

Au centre, un rectangle de 36cm x 28cm et tout autour des bandes de 4cm de largeur, le tout fini. Au final, mes sets mesureront 44cm x 36cm. 

Voilà, tout est coupé, je vais pouvoir commencer à assembler les bordures.  


On boit un p'tit café mais le temps passe vite et l'heure du repas est déjà là... Chacune a apporté quelque chose et nous mettons tout en commun.


En apéro, ratafia maison de l'EARL du Bourg à Senan, petits bouchons au thon et palmiers à la truite fumée.
Puis salade piémontaise, salade de pâtes composée et deux quiches.
Fromages, salade de fruits frais, tarte chocolat-poires et madeleines de Commercy. 
Le tout accompagné d'un vin rosé de Saignée "Domaine de la Commanderie".

Le repas fut apprécié...  


Une très belle journée entre copines...



OUF! je ne sais pas faire de crochet!!! sauvée.... LOL....





Après avoir bien fêté la Chandeleur hier....


il me restait de morceaux de truite fumée que je ne voulais pas perdre et que j'ai ajoutés dans cette bonne recette : des pâtes (au blé complet) aux poireaux et à la crème.

J'ai déjà publié cette recette, elle est ICI.


Les pâtes au blé complet sont une mine de bienfaits. 

C’est une importante source de fibres, de minéraux (notamment du fer) et de vitamines B. Les fibres facilitent le transit et agissent contre la constipation. Elles accélèrent aussi le sentiment de satiété, et favorisent la baisse du taux de cholestérol. 

Consommez-les "al dente" car une cuisson trop longue vous ferait perdre une autre vertu de ces pâtes : leur index glycémique bas.





C'est la tradition... chaque année pour la Chandeleur, je sors mon appareil et on joue à "la dînette"... LOL...


Chacun a sa recette de pâte à crêpes réalisée soit au mixeur soit au fouet. Personnellement, je l'ai préparée avec mon Thermomix, voici ma recette pour des crêpes salées :

- 20g de beurre
- 340g de farine
- 4 oeufs
- 800g de lait
- 1/2 cuillère à café de sel

La préparation :

1 - Mettre 20g de beurre dans le bol du Thermomix et programmer 2 minutes, 70°, vitesse 1 pour le faire fondre.

2 - Ajouter tous les autres ingrédients et mixer 30 secondes, vitesse 6.

3 - Laisser reposer au moins 1/2 heure.

Si vous voulez faire des crêpes sucrées, ajouter :

- 1 sachet de sucre vanillé
- 40g de sucre
- du rhum selon votre goût.


C'est parti....


Côté salé... allumettes de jambon, gruyère râpé, truite fumée, boursin au poivre, champignons...
D'habitude, j'achète des oeufs de caille mais oups! j'avais oublié...


Côté sucré.... confiture maison, caramel, mandarines, sucre vanillé, compote, nesquik...  


Et chacun "bricole" selon ses goûts et ses envies...


Les crêpes, tout un symbole.... fête chrétienne chez les uns, dégustation de crêpes pour les autres... les traditions évoluent. 

Qui ne connait pas la superstition née au XXème siècle disant qu'il faut absolument faire sauter la première crêpe dans la poêle avec la main droite tout en tenant un louis d’or dans la main gauche?

Le rituel de faire sauter les crêpes est toujours présent dans les cuisines. Si elle tombe, vous connaissez la règle, c’est le gage !



Quand on reçoit un paquet ou une enveloppe à bulles, on est toujours très impatiente de l'ouvrir... et surprise! de jolis présents. Merci Dely et bravo pour ta jolie carte!





Catherine LANGEAIS aux côtés de Raymond OLIVER, de vrais pionniers, qui en ont inspiré tant d'autres.
Ces émissions avaient de nobles buts, contrairement à "Cauchemar en cuisine" qui à mon humble avis humilie de braves gens, ou "Top Chef" dans laquelle je ne me reconnais pas, car n'ayant pas l'esprit de compétition.


La SAFI est une épicerie fine italienne. Lorsque nous habitions encore en Lorraine, j'avais déjà l'habitude d'y aller surtout lorsque je voulais faire une raclette. Depuis elle a déménagé et s'est installée au Ban-saint-Martin, tout près de Metz. 


Lors de notre séjour en Lorraine pour les fêtes, nous y sommes allés y faire un tour. 


Nous y retrouvons des spécilaités typiques de la gastronomie italienne : vins.... 


... douceurs...


... antipasti...


... pâtes et riz pour risotto...


... sans oublier la charcuterie et les fromages... 


et encore bien d'autres produits traditionnels et innovants. 


On y trouve un large choix de produits, pour cuisiner tous les jours ou pour les grandes occasions.

Justement, notre petite famille venait manger le lendemain et j'avais passé commande de lasagnes au saumon. Pas facile de cuisiner pour 9 dans notre petit pied-à-terre.  





Cet article a été mis à jour....


Je suis contente de vous retrouver après une semaine chargée en rendez-vous, ce qui ne m'a pas laissé beaucoup de temps pour venir vous écrire. 

Ce midi, nous nous sommes régalés avec des moules de bouchots à la sauce Alfredo accompagnées de frites au paprika. Je vous en ai déjà parlé, la recette est ICI si vous êtes tentées.


C'était juste pour vous mettre l'eau à la bouche... LOL... car la vraie raison de cet article est de partager avec vous, la belle journée passée hier avec mes copines. 

Nous avions parlé de cela avant les fêtes : passer une journée ensemble pour réaliser un petit objet. Bien sûr, il ne sera pas terminé dans la journée mais ce n'est pas grave, nous le terminerons tranquillement plus tard lors de nos retrouvailles hebdomadaires du mercredi.

Personnellement, j'ai choisi de réaliser une petite trousse qui me permettra par exemple, de ranger mes stylos et crayons. Le modèle est japonais. 
J'aime beaucoup ces modèles et ces tissus. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais j'avis déjà fait une pochette dans le même style que j'avais baptisée "pochette lapinou". C'est ICI.


Tout d'abord, il faut découper les gabarits, ce que je fais dans du rhodoïd. C'est pratique car il est transparent et résistant. Ainsi, je garde ma feuille d'explications intacte et pas découpée. 
Ce n'est pas que je comprenne les explications en japonais mais avec les dessins et un peu de jugeote, on arrive à se débrouiller! 


Je découpe mes différents tissus grâce aux gabarits sans oublier une marge de couture de 0,7mm.


Midi arrive vite.... nous nous installons pour le repas, chacune a apporté son petit tupperware!! 


Claudine et Annie nous ont gâtées... tarte poires-chocolat et galette des rois... Miam! Miam!
Vous voyez que nous ne nous laissons pas abattre... 


Les forces sont reprises et nous recommençons à tirer l'aiguille. 
Je commence à assembler les tissus découpés pour former les premières parties du devant puis du dos.


A bientôt pour la suite....


Mise à jour du 30 janvier 2020

Heureusement que je peux me débrouiller avec les dessins pour comprendre le montage... et oui, je ne lis pas encore le japonais....


Les différents morceaux sont assemblés pour former la trousse. Je l'ai personnalisée en brodant mon initiale et en réalisant un yoyo pour faire la fleur sur laquelle j'ai cousu un bouton.
Il me reste encore les feuilles à appliquer. Et ensuite, je peux coller le molleton pour quilter. 


Les feuilles sont appliquées, le molleton est collé sur l'envers, le quilt est réalisé, le biais est posé. Je vais pouvoir procéder au montage de la trousse. 


Sur 4cm, je replie comme sur la photo pour former le fond de la trousse. Je coupe le surplus, je surfile par précaution puis, je pose la fermeture éclair. Je ferme les côtés à petits points.


Je pose la doublure.


Et voilà, ma trousse à crayons est terminée. Un petit coup de fer pour enlever les traits qui m'avaient servi pour le quilting. 


Je vais ranger mes crayons et stylos que j'utilise pour la couture. 


Voilà un joli coordonné avec ma pochette "lapinou" dont je vous avais parlé ICI.





GHISLAINE du blog "Mamy Gigi" est l'étoile du jour.

Elle a revisté d'une façon très gourmande ma recette sucrée de petites galettes des rois en recette salée avec ses friands au thon et chavroux. 

Merci Ghislaine d'avoir adapté si joliment ma recette que vous trouverez en suivant ce LIEN.


Le RECAP des étoiles du jour est ICI.



C'est ce que j'ai fait hier, en m'offrant cette jolie plante d'appartement que j'ai achetée chez Lidl pour 3 francs, six sous comme dit... en réalité, 2,99€.

Elle porte le nom d'ORNITOGALUM DUBIUM. Oui, je le reconnais, pas facile à retenir!!!


Cette plante à bulbe de la famille des Liliacées est originaire d'Afrique du sud. Sa culture peut être tentée en extérieur sous un climat très doux mais en général, c'est une plante d'appartement.

Les arrosages démarrent copieusement dès que les feuilles pointent du bulbe en hiver. La potée doit presque sécher entre 2 arrosages, et ne doit jamais tremper dans l’eau d’une soucoupe. Les arrosages se poursuivent après la floraison jusqu’à ce que les feuilles jaunissent et meurent.

Pour le moment, nous allons profiter de ces belles fleurs orange vif maculées de brun au centre. La floraison dure un mois. Ensuite, le bulbe entre en dormance durant l’été et le début de l’automne.





J'avais déjà vu cette recette de sauce messine réalisée au Thermomix. Elle m'avait tentée et j'avais envie de la tester. De plus, son nom m'avait beaucoup intriguée et je me demandais si elle trouvait ses origines dans notre belle ville de Metz? 

Après quelques recherches sur Wikipédia, cette recette est issue du livre d'Ernest Auricoste de Lazarque, "la cuisine messine"...
Pour la petite histoire, il avait baptisé cette recette "la divine sauce messine" et avait ajouté "celle dont on a pu dire : la sauce qui fait manger le poisson, avec elle, on peut même se passer de poisson"....

Je l'ai préparée au Thermomix mais elle est très simple à réaliser traditionnellement à la casserole.


- 2 échalotes
- 1 petit bouquet de persil
- 200g de crème 
- 80g de beurre
- 1 cuillère à café de farine ou de Maïzena
- 1 cuillère à café de moutarde
- 1 jaune d'oeuf
- sel et poivre du moulin
- le jus d'un 1/2 citron


1 - Mettre les échalotes épluchées et coupées en deux dans le bol du Thermomix et ajouter le persil. Programmer 5 secondes, vitesse 5. Racler les parois du bol.

2 - Recommencer la même opération. Racler à nouveau les parois du bol.

3 - Ajouter tous les autres ingrédients sauf le jus de citron. Programmer 3 minutes, 80°, vitesse 3.

4 - A la sonnerie, ajouter le jus de citron et 4 secondes, vitesse 4.


Cette délicieuse sauce est parfaite pour accompagner du poisson. Délicieux notre repas de ce dimanche!  





Vous vous souvenez.... je me suis lancée dans un travail de longue haleine : une couverture patchwork réalisée au point compté d'après le livre de Nathalie TROIS.


Fin octobre, j'ai commencé à broder les premiers blocs et aujourd'hui, je suis toute fière de vous montrer les 9 blocs qui composent la première ligne horizontale.


J'ai aussi réfléchi à la façon dont j'allais assembler ensuite tous ces blocs. 
Dans le modèle de Nathalie TROIS, les blocs sont assemblés les uns contre les autres (voir photo en haut de cet article).

Je pense que je ne vais pas procéder de cette façon. En effet, j'ai vraiment envie de mettre plus en valeur ces broderies et je pense que des bandes de tissu cousues entre chaque bloc, le feraient. Je ne sais pas si vous avez un avis à ce propos? c'est aussi pour cela que j'ai pris la photo des blocs brodés en les espaçant sur du tissu. 


A une autre fois pour vous faire découvrir les blocs de la deuxième ligne.

Celles qui veulent connaitre toute l'histoire de ce projet, peuvent le faire en cliquant ICI.



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :